Inquisition libérale

Le gouvernement libéral pense qu’en changeant le nom de la commission d’inquisition sur le racisme systémique, il s’en sortira dans l’opinion publique. Nous ne sommes pas dupes. Nous savons très bien que l’exercice est fait pour embrouiller la population et financer les lobbys victimaires et vindicatifs. Dans ce bal ridicule où les Québécois sont au banc des accusés, nous ne doutons pas une seule seconde que les vertueux moralistes cracheront leurs venins. Le verdict est déjà connu, les Québécois sont coupables de xénophobie et ils méritent de disparaitre pour tous les maux qu’ils ont fait subir à l’humanité. Financer à même leurs poches leurs propres condamnations, ceux qui longtemps furent la lie de la société canadienne sont présentés maintenant, dans les lubies droit-de-l’hommisme, comme de méchants suprémacistes. Nous nous souviendrons de cette bavure, de son juge, des jurés et de tous les collaborateurs. Les uns sont électoralistes et les autres parasitent les fonds publics.

Ce gouvernement rongé par la corruption et la clique des sangsues de la subvention le disent.

«Vous n’êtes que de sales racistes, disparaissez! »

… on s’en souviendra!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.