Tel père, tel fils !

Le père détestait viscéralement les Québécois autant qu’il aimait les régimes totalitaires marxistes. Il n’hésita pas une seconde à déferler l’armée sur les nôtres, multipliant les arrestations injustifiées et usant de la torture psychologique sur des innocents. PET était coureur de jupons et amateur de soirées mondaines bien arrosées. Le père privatisa la dette nationale pour être sûr d’asservir les peuples aux banquiers et leurs divers tentacules. Il introduisit dans la constitution de la factice nation le multiculturalisme et ne reconnut jamais la nation québécoise comme étant un peuple distinct.

Pierre Elliott Trudeau était un sale traître, qu’il pourrisse en enfer!

Le fils déteste tout autant les Québécois que son papa, mais plus largement il haït aussi la civilisation européenne et le concept de nation. D’ailleurs, il continue le travail génocidaire de son géniteur par la submersion migratoire. Le petit Justin est coureur de défilés gais et amateur de soirées multiculturelles bien halal. Il pleure, il sourit avec béatitude, il se costume et annonce avec fierté qu’il souhaite que plus d’un million d’étrangers immigrent dans son pays des merveilles d’ici 2020. Certains s’étonnent que tout comme papa, fiston reste l’ami de la finance et du mondialisme. Justin de toute façon, vous donne le droit de perturber vos encéphales aux cannabinoïdes pour oublier le tout.

Justin Trudeau est un sale traître comme son papa.

Tel père, tel fils!

Dehors le traître!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.